« L’appel du Mail »

DSCF8708 DSCF8707 DSCF8700 DSCF8688

Une sortie annulée pour mauvaises conditions « annoncées » me permet de découvrir la magie du plateau de Castet à skis.

Quelques voitures enchaînées au port, tout est figé. Complètement seul, excepté peut-être ce léger bruissement de torrent. Je pars lentement vers le Mail, difficile de trouver son rythme lorsque l’on est seul. Au son de ma respiration, j’ai l’impression d’aller vite, et pourtant je n’avance pas..

J’entends plus les skieurs d’en face que je ne les vois, sûrement excités par ce rêve de neige. Dans cette montée, tout est gris-blanc, quelques genévriers et sapins balisent les pentes. Ma sueur se glace sitôt sortie des pores à part perdue.

Deux, trois photos plus loin, j’arrive facilement au Mail grâce à la trace de mes prédécesseurs… Torse nu une demi seconde pour mettre du sec salvateur. Un léger onglet enlève mes peaux.

Hésitation du choix de la descente : pleine pente ou l’esthétisme de la lisière ? l’entre deux disperse des virages prudents : ne pas jouer seul et par – 10 degrés…

En bas, la soupe chaude calorifie tout ce que j’ai perdu.

A Castet, mon ami Didier m’accueille au son du poêle. Passionné par son métier, il me distille quelques astuces pour mieux transmettre la poésie de « ses » seigneurs des airs.

Cette journée surprise est un cadeau de la vie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s