Cabalieros

DSCF8849 DSCF8837 DSCF8862 DSCF8867

Ce matin, la neige craquelle sous les semelles. Futaies droites, muscles raides, se chauffer prend du temps.

A la sortie du bois, les pentes granuleuses font réfléchir. A nous de choisir la croupe qui sécurise. Nous voilà partis pour une montée laborieuse. Economisant notre énergie pour se donner la chance d’arriver au pas. Deux points noirs perdus au milieu d’innombrables vallons. La prise d’altitude nous propose une neige plus légère, voire déstabilisante près du sommet.

Là haut, nous sommes entourés par les monstres des Pyrénées : la nord du Vignemale, l’arête noire du Balaïtous, la face raide du Petit Gabizos, l’austère Pic long… et toutes leurs dents autour. Bouches ouvertes, attendant les prochains frimas avec bienveillance.

Nos premiers virages sont bucoliques, et faciles… Très vite, la belle légère se transforme en croûte épaisse… Nous descendons, tels des brise-glace, à fracturer cette neige qui résiste. Les jambes s’alourdissent, la croûte prenant le dessus sur notre faible technique en neige difficile.

Arrivés au bois, un jeu de slalom et de passe-passe avec jeunes pousses, vieilles branches, gros tronc rend notre descente sportive et humoristique.

Dans la voiture, le sommeil nous guette déjà après cette journée de plaisir au labeur..

Quelques photos ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s