Land’A Racket

DSCF5307 DSCF5369 DSCF5415 DSCF5434

Décidément, les Pyrénées surprennent. Loin de nos vallées avalancheuses, le Capcir libère des plateaux Alto. Le regard se perd à portée de voix. Sommes nous au Pérou ? dans le désert de Gobi ? en Sibérie ? vraisemblablement un peu partout, et loin de chez nous.

Cette nature omniprésente nous tolère dans tous ses sens : la forêt aérée propose de nombreuses invitations, le lac figé permet la droite ligne, la croupe déneigée nous repose, les micro vallons fabriquent les rêves. Un temps doux, bleu et non venté ne déroge pas à cette étrange alchimie.

A chaque fois que l’on s’écarte de l’itinéraire, nous naviguons dans les couches nocturnes des cervidés. Leurs fumées se dispersent dans la neige, absorbant le soleil. Le bonheur  de suivre ces traces intelligentes, permet de détourner le mauvais pas.

Le soir, on tente, par quelques pressions sur nos coussinets, d’évacuer la fatigue de la journée, parfois jusqu’à l’endormissement..

Le groupe ne quitte pas le sourire, même durant le sommeil de nuit. Les jambes se rôdent d’elles mêmes, et tentent de s’accoutumer aux distances. Chaque soir, Casa nous conte des Derby Pyrénéens de pure folie, tout en nous proposant une tartiflette  délectueuse.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s